Baguage d’une Rousserolle verderolle

Par | 29 juillet 2018

Rousserolle verderolle, adulte, Drôme, juillet 2018 La migration des Fauvettes paludicoles, dans le nord de la Drôme, a continué à s’intensifier ces derniers jours. L’espèce majoritaire, et de loin, est la Rousserolle effarvatte. Comme évoqué récemment, les adultes sont bien plus nombreux que les jeunes. Beaucoup d’individus en halte migratoire, ont de grandes ailes. cela signifie q’elles viennent de “loin”. En effet, il a été prouvé, que chez une même espèce, ce sont les individus migrant les plus longues distances. En Camargue, les Rousserolles effarvattes se reproduisant, ont une aile pliée d’environ 63 mm. Dans la Drôme, les Rousserolles effarvattes se reproduisant ont une aile pliée mesurant environ 66 mm. Cette semaine j’ai eu beaucoup d’individus à 70 mm et plus. L’un d’eux avait été bagué en République Tchèque.

Parmi ces “grandes” rousserolles, j’ai trouvé une Verderolle. L’identification de cette espèce est très délicate. Le croupion est légèrement plus verdâtre, mais la différence n’est pas grande. Comme chez certaines effarvattes, les verderolles ont de grandes ailes pliées. L’émargination de la RP2 (deuxième Rémige primaire) est plus petite chez la verderolle. La RP2 est plus grande que la RP4 chez la verderolle alors que c’est l’inverse chez l’effarvatte.

A voir aussi :