Contrôle d’une très vieille Rousserolle effarvatte

Par | 23 mai 2019

Rousserolle effarvatte, adulte, Drôme, juillet 2013L’objectif du baguage des oiseaux est, entre autre, d’essayer de mieux les comprendre. Mais il faut bien dire que l’on ne comprends pas tout et qu’on a régulièrement des surprises. Cette semaine je suis allé baguer les Rousserolles effarvattes dans le nord de la Drôme. La première constatation, est que beaucoup d’oiseaux sont arrivés ces derniers jours. La migration de cette espèce n’est pas pour autant terminée et certains individus n’étaient qu’en halte migratoire. 

Durant cette session de baguage, j’ai retrouvé 2 oiseaux que j’avais bagués les années antérieures. Le premier, un mâle bagué en 2015 comme adulte. Il a donc au moins 5 ans. C’est beaucoup pour un oiseau de cette taille! Le second individu est une femelle baguée adulte en 2013. Elle est au moins dans sa 8 ième année civile. Ces oiseaux sont connus comme étant fidèles à leur site de reproduction, il semble normal que je les retrouve dans la même roselière. Sauf que durant toutes ces années, je ne les ai jamais rattrapées! Etrange!

Cette très vieille Rousserolle effarvatte avait déjà une plaque incubatrice très vascularisée. Cela signifie qu’elle avait déjà pondu et qu’elle couvait alors que toutes ne sont pas encore arrivées. Cela confirme que ce sont les individus les plus âgés qui arrivent les premiers.

A voir aussi :