Rémiz penduline très rapide

Par | 20 octobre 2016

Rémiz penduline,femelle, Drôme, février 2016Le passage des Rémiz pendulines est sur la fin. Ces derniers jours je n’en ai pas capturés beaucoup. Il est vrai qu’avec le fort vent du nord (mistral dans la vallée du Rhône) de ces derniers jours, elles descendent très vite dans le sud. Mon ami et bagueur Pascal, a rattrapé cette semaine, à Agde, dans la Réserve Naturelle du Bagnas, une Rémiz que j’avais baguée la veille dans la Drôme, à 18heures . Ce jeune mâle de l’année, était très gras et pesait alors 12 grammes. Le lendemain, à Agde, après avoir parcouru au minimum 226 kilomètres (distance à vol d’oiseau), l’oiseau ne pesait plus que 9, 4 grammes. Il avait donc perdu 2,6 grammes, c’est à dire plus de 20% de son poids, pour parcourir cette distance. Evidemment il ne présentait alors, plus de trace de graisse. Le baguage de cette espèce est vraiment très passionnant, je rattrape des oiseaux que mon ami Yves bague en Savoie. Ensuite, c’est Pascal, qui, plus au sud, recontacte nos oiseaux. Grâce au baguage, ce couloir de migration de la Rémiz penduline est parfaitement connu.

Après les contrôles d’oiseaux Italien et Espagnol, j’ai capturé une Rémiz penduline baguée en Lithuanie. Je suis impatient d’avoir le retour de cette donnée. J’ai également retrouvé un Rémiz que j’avais bagué en Janvier, c’est à dire en plein hivernage dans la Drôme.

A voir aussi :