Retour de la Cisticole de joncs en Drôme des collines

Par | 16 avril 2016

Cisticole des joncs, Camargue, août 2009La Cisticole des joncs est un oiseau sédentaire. Elle est très sensible aux hivers vigoureux.  Lors des hivers froids, , elle disparaît entièrement de certaines régions. Elle ne reste présente que dans les régions méridionales. Comme elle a une grande capacité à étendre son aire de répartition, il lui faut alors plusieurs années pour remonter dans le nord et se réinstaller dans ces secteurs.

En 2009, il y avait des Cisticoles des joncs, un peu partout en Drôme des collines. Durant l’hiver suivant, elles ont complètement disparues. Il a fallu attendre 7 ans avant que j’en retrouve une dans ce secteur. Est-ce le début de la recolonisation de cette région?

Cette semaine j’ai également entendu chanter ma première Locustelle tachetée. Contrairement à l’espèce précédente, celle-ci est migratrice et ne se reproduit pas en Drôme des collines. Elle n’est qu’en halte migratoire.

A voir aussi :