Migration des Rémiz pendulines

Par | 13 octobre 2018

Rémiz penduline, mâle, Drôme, avril 2018La migration des Rémiz pendulines se poursuit. Le passage est très irrégulier dans le temps. Les premiers oiseaux sont arrivés dans la Drôme avec une bonne semaine de retard. D’un jour sur l’autre, le nombre de capture est très variable. Un matin je capture 23 oiseaux et le lendemain, seulement 5, au même endroit. Ma première impression, qui peut encore évoluer, puisque le passage est loin d’être terminé, est que, comme l’an dernier, il n’y a pas beaucoup d’oiseaux. Je me questionne tout de même sur l’évolution  des voies de migration de cette espèce.

Cette année je bague sur 3 sites différents. D’une roselière à l’autre les résultats sont également très variables. Dans l’une d’elles je n’ai fait aucune capture. Il est vrai que je n’y ai jamais fait beaucoup de Rémiz, les années précédentes, mais de la à faire zéro! Dans la seconde roselière, j’en bague moins que les années antérieures. La dernière roselière est située en Ardèche. J’y bague pour la première année. Lors de la dernière session, j’ai attrapé 19 Rémiz. Ce résultat est prometteur, d’autant que les contacts auditifs ont été nombreux. 

Les  Bruants des roseaux, eux aussi, continuent de passer. Les femelles sont toujours majoritaires et se n’est toujours pas le pic du passage. J’ai tout de même déjà rattrapé 2 oiseaux bagués l’hiver dernier.

A voir aussi :