Passage de Phragmites des joncs

Par | 29 juillet 2019

La migration des Fauvettes paludicoles a du mal à s’intensifier. Malgré une belle diversité, déjà évoquée, depuis une dizaine de jours le nombre de captures n’augmente pas. Il semblerait que la migration post-nuptiale soit très en retard. Les  Rousserolles effarvattes représentent habituellement 80%  de mes captures. Pour l’instant, j’ai du mal a en baguer plus de 10 par session. C’est vraiment très peu! J’espère qu’elles vont passer plus tard… Les quelques individus qui passent ont de très grandes ailes. Ce sont ceux qui viennent des pays les plus nordiques.

C’est exactement le même constat concernant les Locustelles tachetées.

Seul le Phragmite des joncs a l’air de passer “normalement”. Ces derniers jours, j’en ai bagué 11 en une seule matinée. 11 jeunes de l’année. C’est la première fois que, dans le nord de la Drôme, j’ai le Phragmite des joncs comme espèce majoritaire.

A voir aussi :