Torcol fourmilier en Drôme des collines

Par | 16 avril 2017

Torcol fourmilier, jeune, Drôme, août 2016Cela fait une dizaine de jours que je me dis qu’il serait intéressant d’aller voir si les Fauvettes grisettes sont arrivées. En cette saison, il y a tellement de choses intéressantes à observer, que l’on ne peut pas aller de partout. En début de semaine, j’ai prospecté les Bergeronnettes printanières en plaine. j’ai pu observer les 2 sous espèces Flava et Cinereocapilla. J’y ai aussi admiré mon premier Tarier des près de la saison. Les Bruants proyers et les Alouettes des champs occupaient l’espace sonore. 

Un autre matin je suis allé au bord du Rhône et fait aussi de bien belles observations. J’ai eu la chance de voir une dizaine de Sternes pierregarins remonter le fleuve. Dans les roseaux j’ai vu un Phragmite des joncs et entendu mes premières Locustelles tachetées. Au bord de l’eau, j’ai observé des Petits gravelots et encore quelques Bécassines des marais.

Me voici enfin parti, ce week-end, en Drôme des collines, dans un autre type de milieu, à la recherche de la Fauvette grisette. Elles sont bien arrivées. Sur une balade d’une dizaine de kilomètres, j’ai contacté 8 individus. Elles sont déjà bien cantonnées et chantent à la cime d’un buisson. A un endroit, j’ai même eu 3 mâles chanteurs.

Au cours de cette balade j’ai admiré un Torcol fourmilier. Cet oiseau est vraiment magnifique. Il n’est pas fréquent de le voir en Drôme des collines. J’ai pu aussi observer une femelles de Tarier pâtre qui transportait une chenille pour nourrir sa nichée et entendre une Locustelle tachetée chanter. 

Le printemps est vraiment la plus joli des saison…

A voir aussi :