Nichée de Chouette effraie

Par | 29 juin 2018

Effraie des clochers, poussin, Drôme, juin 2018Pour la troisième année consécutive, j’ai bagué une nichée d’Effraie des clochers dans les combles d’une école, en Drôme des collines. Le baguage des poussins a été effectué devant les quelques écoliers encore présents à la garderie, en fin d’après midi. Ils étaient émerveillés devant ses boules de plumes. Avec mon collègue, après avoir ramené les poussins dans leur nid, on leur a descendu quelques pelotes de réjection en leur expliquant que ces boules étaient constituées de poils et d’os, non digérés, de micro-mammifères ingurgitées.

Cette nichée avait une dizaine de jours de retard par rapport aux années précédentes. Il est vrai que l’hiver n’en finissait pas cette année et beaucoup d’oiseaux ont pondu plus tardivement qu’à leurs habitudes. La taille des pontes des Chouettes, varie en fonction de l’abondance des ressources alimentaires,  c’est à dire de l’abondance des micro-mammifères. Il semble que ce couple de chouette soit dans un secteur où les ressources alimentaires sont stables sans être abondantes. En effet l’an dernier, ce couple avait élevé 5 poussins et 4 l’année précédente. Ce n’est pas beaucoup pour cette espèce. Les années d’abondance de nourriture, elles peuvent élever jusqu’à une dizaine de jeunes.

Le baguage permet parfois de savoir ce que deviennent ces oiseaux. Un des jeunes bagués l’an dernier a été retrouvé mort quelques semaines après avoir été bagué non loin de son lieu de naissance. Comme beaucoup de ses congénères, il est mort d’une collision avec une automobile. Un second individu a été transporté dans un centre de soins. je n’ai pas plus d’information. je ne sais pas où elle a été trouvée, de quoi elle souffrait ni si elle a pu être remise en liberté.

A voir aussi :