Gobemouche à collier dans le nord de la Drôme

Par | 1 septembre 2017

Gobemouche à collier, Jeune femelle, Drôme, septembre 2016Nous sommes actuellement en plein passage des gobemouches.  Les Gobemouches noirs  trahissent leurs présences par leurs petits cris. On peut les entendre un peu de partout. Il est facile et passionnant de les observer chasser à l’affût. Ils se perchent en hauteur, souvent sur un arbre. Lorsqu’un insecte passe, inlassablement, ils s’envolent pour l’attraper puis retournent se poser. Ils sont très actifs et ne tiennent pas en place. Ils ont besoin de faire d’importantes réserves de graisse pour leur prochaine étape migratoire.

Plus discret et moins fréquent, on peut aussi observer les Gobemouches gris.  Ces 2 espèces fréquentent les mêmes milieux et ont exactement le même mode de chasse.

Un matin de cette semaine, mon attention a été attiré par un Gobemouche au comportement atypique. L’oiseau était posé sur une ficelle tendue entre 2 arbres et ne bougeait pas. De loin on dirait un Gobemouche.  Je décide d’aller chercher mes jumelles pour mieux le détailler. A première vue, on dirait un Gobemouche noir, mais rapidement je trouve étrange qu’il ait une seconde barre alaire, que le Gobemouche noir n’a pas. Il est trop foncé pour être un Gobemouche à demi-collier. Il s’agit d’un jeune et rare Gobemouche à collier. Je l’ai à nouveau observé en fin de journée, à nouveau immobile, sur la même ficelle.

A voir aussi :