Première Pie-grièche écorcheur dans le nord de la Drôme

Par | 20 avril 2018

Pie-grièche écorcheur, jeune, Drôme 2015Les matinées d’observations se suivent et ont toutes leurs lots de surprises. Ce matin j’ai observé ma première Pie-grièche écorcheur de l’année. C’était une femelle qui semblait déjà bien territoriale. Elle chassait, du buisson qu’elle avait choisi, un mâle de Tarier pâtre. Celui- revenait inlassablement. Je suppose que son nid était dans ce même buisson. C’était sympathique de les observer tous les 2. posés sur les 2 piquets consécutifs d’un clôture électrique, se faisant face. je ne donne pas cher des oeufs ou des poussins du Tarier si la Pie-grièche trouve le nid. La concurrence est dure dans les buissons!

J’ai à nouveau entendu un Torcol fourmilier chanter en Drôme des collines. Celui-ci, je suis arrivé à l’observer. Il était posé dans un peuplier et n’en bougeait pas. Dans ces milieux très buissonnants j’ai observé et entendu 5 Fauvettes grisettes. L’une d’elles était cachèe dans une haie à moins de 2 mètres de moi. C’est rare de les observer d’aussi près, son chant ayant trahie sa présence. A la cime des arbres j’ai observé quelques Bruants jaunes en train de chanter.

A voir aussi :