Premiers jeunes paludicoles

Par | 6 juillet 2019

Depuis plus de 2 semaines, les filets de captures sont pleins de jeunes de toutes espèces: Bouscarles de Cetti, Rossignols philomèles… Ces derniers jours, j’ai capturé et bagué mes premières jeunes Rousserolles effarvattes et Rousserolles turdoïdes dans les départements de la Drôme et de l’Ardèche en bordure du Rhône. C’est légèrement plus tôt que les années antérieures. Il est vrai que le printemps a été assez précoce, avant une vague de froid durant la lune rousse. 

Dernièrement je parlais de la fidélité des Rousserolles effarvattes à leur site de reproduction. On retrouve les adultes d’une année sur l’autre sur un même site. J’étais tout de même étonné de ne pas retrouver certains individus pendant plusieurs années avant de les voir réapparaître. En fait, la fidélité ne semble pas systématique. En effet, je viens de rattraper dans l’Ardèche, une femelle de Rousserolle effarvatte que j’avais bagué dans la Drôme en 2016. Lors de ces 2 captures, cet oiseau avait une belle plaque incubatrice prouvant qu’elle était en train de couver. Ces 2 sites sont tout de même distants d’une trentaine de kilomètres, à vol d’oiseau. Cela signifie que cette femelle à changer de roselière pour se reproduire. Est-ce un comportement fréquent? Cela reste un mystère. C’est un des intérêts du baguage.

A voir aussi :