Printemps naturaliste

Par | 13 mai 2018

Mésange à longue queue, jeune, Drôme, mai 2012Pour un naturaliste, le printemps est la plus belle des saisons. Il y a tellement de choses toutes plus belles les unes que les autres à observer qu’on voudrait être de partout à la fois. Les oiseaux sont à fond dans la reproduction. Certaines espèces ont presque fini d’élever leur première nichée. C’est le cas du Merle noir. Cette semaine, dans le nord de la Drôme, j’ai observé plein de jeunes à peine sorti du nid. A cet âge, comme ils ne savent pas encore bien voler, ils sont très vulnérables. Les adultes ne vont pas traîner pour attaquer la deuxième nichée. J’ai également observé mes premières jeunes Mésanges à longue queue. Leurs cris dans les arbres les rendent faciles à contacter. Les espèces un peu moins précoces, sont en train de nourrir leurs poussins. C’est le cas des autres mésanges, des Rougequeues noirs,  … Cette semaine, j’ai vu une Alouette lulu, espèce pas très abondante en Drôme des collines, se remplir le bec de nourriture, destinée à ses poussins. Les Fauvettes grisettes, arrivées dernièrement, sont déjà en train de construire leurs nids. J’ai observé un individu avec des brindilles dans le bec. Quand aux Pies-grièches écorcheurs, qui n’arrivent que maintenant, ils sont déjà très territoriaux. Ils sont posés à la cime d’un buisson et surveillent qu’aucun autre oiseau ne s’en approche.

La saison des Orthoptères commence tout doucement. Il y a certes encore quelques imagos d’Aïolopes automnaux qui sont arrivés à passer l’hiver. j’ai surtout observé de nombreuses larves de Grande sauterelle verte un peu de partout. Comme son nom l’indique, cette espèce est de grande taille et du coup, ses larves sont faciles à trouver mais également à identifier. 

Côté Odonates, il y a aussi beaucoup d’activités. Les mâles de Libellules déprimées patrouillent au dessus de ma mare pendant que les femelles pondent. Dans la végétation, au bord de l’eau, il y a de nombreuses exuvies. Celles des Anax empereurs, sont énormes, et sont faciles à trouver. Les Nymphes à corps de feu, posés en « tandem », ont également commencé à pondre. J’ai aussi trouvé, une zone de maturation d’Agrion de Mercure. Il y avait dans ce champ, de nombreux imagos encore violets.

A voir aussi :