Retour des Tariers pâtres 2016

Par | 22 février 2016

Tarier pâtre, jeune mâle, Drôme, octobre 2015Les premiers Tariers pâtres sont arrivés ces derniers jours en Drôme des collines. Ces magnifiques petits oiseaux d’une quinzaine de grammes sont très faciles à observer. Ils ont pour habitude de se percher bien en vue sur les piquets de clôture ou sur la cime d’un buisson. Leurs couleurs vives les rendent très visibles. Leurs cris d’alarme très caractéristiques, trahissent aussi leurs présences: Vist, trak-trak, vist… D’où son ancien nom de traquet pâtre! Le chant du mâle, bien que mélodieux, n’est pas fort en intensité.

Pour l’instant, il y a surtout des mâles. Sur une ballade d’une dizaine de kilomètres, j’en ai comptés cinq pour deux femelles. Deux d’entre eux chantaient, posés bien en vue, à la cime d’une haie. Deux autres se querellaient déjà un territoire.

Quelques rares individus restent l’hiver en Drôme des collines. Sur cette même ballade, un seul couple avait été observé ces derniers mois.

Durant cette belle matinée de février, j’ai également pu entendre les premiers chants de trois Bruants jaunes.

A voir aussi :