Baguage d’une Pie-grièche à tête rousse

By | 13 août 2021

Chaque session de baguage a son lot de surprise. C’est la capture d’un oiseau rare ou inattendu, celle d’un oiseau bagué à l’étranger, celle d’un oiseau bagué depuis plusieurs années et qui revient au même endroit tous les ans, pour se reproduire, hiverner ou tout simplement stationner en halte migratoire. Les espèces se succèdent au fils des saisons. Quel plaisir à l’automne ou au printemps, de capturer les premiers individus de chaque espèce. La monotonie n’a pas le temps de s’installer que déjà une espèce n’est plus présente sur le site, laissant sa place à une autre. Il y a toujours une belle surprise pour faire oublier qu’il a fallu se lever tôt, très tôt dans la nuit pour installer la station de baguage.

Cette semaine, une des belle surprise a été la capture d’une jeune Pie-grièche à tête rousse. Ce n’est que la seconde fois que je vois cette espèce dans le nord de la Drôme. J’avais observé un adulte il y a plus de quinze ans en Drôme des collines. J’avais eu l’occasion, il y a quelques années,  de tenir en main un adulte lors d’une session de capture avec des bagueurs espagnols dans le delta de l’Ebre. Cette semaine, c’est la première fois que je voyais un jeune et baguais cette espèce. Le hasard a voulu, que ce jeune oiseau c’est fait capturer en même temps qu’une jeune Pie-grièche écorcheur. Les juvéniles de ces 2 taxons étant ressemblant, cela nous a permis de bien les comparer et de lister les différences.

A voir aussi :