Hécatombe D’Hirondelles

Par | 28 septembre 2020

Depuis quelques jours, il pleut et les températures ont chutées. Le matin, il fait moins de 10°C. Il fait un très mauvais temps pour les dernières Hirondelles présentes dans le nord de la Drôme. Dans ces conditions, elles ne trouvent plus de quoi se nourrir. 

J’ai observé un groupe d’Hirondelles de fenêtre refugiées contre un mur, sous la passe d’un toit, à l’abri de la pluie. Plusieurs étaient serrées les unes contre les autres pour essayer de se réchauffer un peu. Trois d’entre elles s’étaient posées sur une route, blotties ensemble. Je me suis rapprochées à quelques mètres sans qu’elles bougent. Sont-elles toujours vivantes à cette heure? Ou sont-elles mortes de faim et de froid?

Côté Hirondelles rustiques, la situation n’était guère plus favorable. J’en ai bagué quelques unes. Elles étaient très maigres alors qu’il y a quelques semaines, elles étaient si grasses. Elles étaient tellement faibles, que je suis arrivé en attraper 2 posées au bord de l’eau, à la main. Elles pesaient 12,5  et 13,6 grammes. Normalement, une Hirondelle rustique pèse environ 19 grammes. A mon avis, ces 2 individus n’ont pas du aller bien loin!

Les Rousserolles effarvattes ne semblent pas trop souffrir de cette météo. Il ne reste plus que quelques jeunes dans le nord de la Drôme. Par contre, elles sont très grasses. J’en ai attrapé une qui pesait 20 grammes. Une vraie petite boule de graisse!

A voir aussi :