Des Hirondelles rustiques très grasses

Par | 6 septembre 2020

Il n’y a pas que les Phragmites des joncs qui font d’importantes réserves de graisse lors de la migration. Il y a aussi les Hirondelles rustiques. Ces 2 espèces ne migrent pas du tout de la même façon. La première est un migrateur nocturne. Elle fait des réserves de graisse pour franchir de longues distances. Elle se nourrit au sol durant ses haltes migratoires.

L’Hirondelle rustique, elle, passe ses journées à voler. C’est en volant qu’elle se nourrit d’insectes. Lorsqu’elle est en migration, ce qui change c’est qu’elle vole en suivant sa voie migratoire. Elle se nourrit durant ces déplacements. Elle fait des réserves de graisse afin de prévenir une pénurie d’insectes sur le trajet.

Les prises de poids sont directement liées à la météo et en particulier la température. La semaine dernière, lors d’une session de baguage dans le nord de la Drôme alors que les températures étaient basses pour la saison,  le poids moyen d’une Hirondelle rustique était de 18,80 grammes (n=180; min=16,3 g; max=23 g et écart type= 1,19 g). Quelques jours plus tard, avec des températures plus élevées, la moyenne était alors de 23,26 grammes (n=229; min=17,1 g; max=28,4 g et écart type= 2,12 g). En moyenne elle pesait 4,5 grammes de plus, soit environ 25% de leur masse en plus. C’étaient de véritables petites boules de graisse!

A voir aussi :