Huppe et Coucou

Par | 3 avril 2020

Depuis une dizaine de jours, la Huppe fasciée et arrivée. Tous les matins de bonne heure elle égraine  ses houp-pou-pou. Son nom est bien entendu l’onomatopée de son chant. Aussi surprenant que cela puisse paraître, son chant est à l’origine du terme huppe désignant la touffe de cheveux hérissée. J’espère que comme l’an dernier, le couple s’installera dans un de mes nichoir pour se reproduire.

Un second oiseau dont le nom est également l’onomatopée de son chant, n’est lui arrivé que depuis quelques jours dans le nord de la Drôme : C’est le Coucou gris. Pas de chance, ce jour là, mes poches étaient désespérément vides. C’est le seul oiseau, je pense, dont le chant est connu de tout le monde.

A voir aussi :