La migration reste un mystère

Par | 11 janvier 2021

La migration n’a pas fini de nous surprendre! Je viens de recevoir le contrôle d’une jeune Rousserolle effarvatte que j’ai baguée dans la Drôme le 31 juillet de cette année. Cet oiseau a été retrouvé 18 jours plus tard en Bretagne dans le Finistère. La distance séparant ces deux sites est d’environ 780 kilomètres “à vol d’oiseau”. Une fois de plus ce déplacement est très surprenant. Il remet une fois de plus les grandes théories énoncées par les “migrateux”: “A l’automne, les oiseaux descendent du nord vers le sud”. C’est loin d’être aussi simple! Ce n’est pas la première fois que le baguage me permet de contredire cela. Une Fauvette des jardins que j’avais baguée dans la Drôme en octobre, a été retrouvée quelques jours plus tard en Gironde. De la même façon, une Rémiz penduline a été retrouvée en Charente-Maritime quelques jours plus tard après avoir été baguée dans la Drôme.

A voir aussi :