|

Martin-pêcheur Tchèque

Je capture en moyenne, une vingtaine de Martin-pêcheur d’Europe par an. Bien que je bague en bordure de l’Isère, ils ne se reproduisent pas sur ces sites. Ils nichent un peu plus loin, où il y a des talus ou de petites falaises dans lesquels ils peuvent forer leurs nids, comme les Guêpiers d’Europe et les Hirondelles de rivage. C’est pour cette raison que je ne capture que des jeunes en dispersion. L’espèce n’est pas connue comme migratrice dans la région.

C’est vraiment un oiseau extraordinaire. Il a une tête et un bec énormes, aussi longs que son corps. Son dos bleu métallique contraste avec sa poitrine orange. Ses pattes sont si minuscules, qu’il lui faut des bagues spéciales. Lorsqu’on le tient en main, il n’arrête pas de tourner la tête lentement dans un sens puis dans l’autre. Pour le peser, il suffit de le mettre sur le plateau de la balance sur le dos. Il ne bouge pas!

Ces derniers jours, dans le nord de la Drôme, j’ai eu la belle surprise d’en capturer un déjà bagué, et pas par moi. Ce jeune mâle de l’année a été bagué en République Tchèque. C’est la seconde fois que je capture un Martin-pêcheur bagué dans ce pays. J’attends avec impatience les informations concernant ce baguage.

A voir aussi :

A lire également