Martin-pêcheur très placide

Par | 23 juillet 2020

Tous les ans je bague une vingtaine de Martin-pêcheur d’Europe sur mon site de capture dans le nord de la Drôme. Comme cette espèce ne se reproduit pas dans se secteur, il n’y a que des jeunes en dispersion. J’en ai même capturé un qui avait été bagué quelques semaines auparavant en république Tchèque.

Ils passent de l’Isère au contre canal en volant à ras la roselière. Souvent ils passent par deux, se poursuivant à vive allure et n’arrivent pas à éviter mes filets de capture qui dépassent légèrement les roseaux. 

C’est vraiment un drôle d’oiseau. Sa tête est énorme. Sa tête et son bec sont presque aussi longs que son corps. Son comportement n’est pas moins atypique. Lorsqu’on le tient, il n’arrête pas de tourner lentement la tête , lui faisant faire des rotations de presque 360°. Pour peser cet oiseau d’une quarantaine de gramme, il suffit de le poser sur le dos, sur la balance. Instinctivement, il repousse ses pattes à l’arrière, comme quand il plonge dans l’eau pour attraper un poisson et il ne bouge plus. Il faut le remettre dans le bon sens pour qu’il reparte.

A voir aussi :